Bruit et santé auditive en lycée professionnel

Accroche

Le CidB, grâce à notre soutien, a mené une campagne de prévention aux risques auditifs en lycées professionnels.

Actualités (14/09/2020)

Résumé

A l’écoute des effets du bruit sur la santé en lycées professionnels : les élèves acteurs de la prévention !

Contenu
Body

Informer sur les risques auditifs causés par le bruit au quotidien dans les lycées professionnels et techniques.

Le bruit est une nuisance très présente dans la vie quotidienne des lycéens à l’école, au domicile, dans les transports ou les loisirs. Le cumul de toutes les sources sonores peut avoir un impact non négligeable sur leur santé. Les élèves en lycée professionnel sont doublement exposés dans la mesure où dans les ateliers, l’utilisation de machines bruyantes se fait parfois sans protection. L’absence de symptômes immédiats les conduisent à se sentir invulnérables face aux risques de pertes auditives.

La Fondation Pour l'Audition a ainsi apporté son soutien au CidB pour déployer durant l’année 2019-2020 une campagne ciblée sur les lycées professionnels visant à sensibiliser les élèves sur :

  • Les risques liés à l’écoute de musique amplifiée, comme pour l’ensemble des jeunes de cette catégorie d’âge.
  • Les risques liés à leur exposition spécifique dans les ateliers et dans leur futur métier.

Cette campagne s’appuie sur la politique nationale de préservation de la santé auditive des jeunes dans le cadre du Plan National Santé Environnement 3 (Actions 103 et 106), du parcours éducatif de santé et d’une convention-cadre de partenariat entre les ministères de la Santé et de l’Éducation Nationale, marquant la nécessité de « renforcer les interactions positives entre la santé et l’éducation, notamment en faveur des plus fragiles ».

Permettre aux élèves des lycées professionnels d’être acteur de leur propre santé auditive et de la diffusion des bonnes pratiques de protection.

Réalisée dans trois lycées professionnels d’Ille-et-Vilaine (6 classes), cette campagne a permis aux élèves des métiers du bois et de la maintenance des équipements industriels et des véhicules :

  1. De prendre conscience des ambiances sonores auxquelles ils étaient exposés quotidiennement, tant au lycée que dans leurs activités extérieures, à l’aide de mesures acoustiques ciblées.
  2. De comprendre les grands principes des risques potentiellement induits par ces environnements sonores, en contribuant à la réalisation d’une « réglette Sourdirisque » adaptée à chaque famille de métiers enseignés en lycées professionnels.
  3. De devenir acteurs de leurs propres comportements de prévention sur les risques auditifs et d’être un relai des messages clés dans leur entourage.

 

Connaître les pratiques sonores des élèves.

Les élèves ont tout d'abord pu échanger durant 2 heures sur leurs pratiques en matière d’écoute de la musique et sur leurs ressentis concernant les ambiances sonores vécues au quotidien. Ils ont également été amenés à comprendre les phénomènes sonores, de manière didactique, et les effets du bruit sur la santé, notamment grâce à un exercice pratique, destiné à mesurer le niveau d’écoute réel des lecteurs numériques utilisés par les lycéens grâce à une tête acoustique (mannequin) reliée à un ordinateur :

  • Les risques auditifs et les moyens de protection.
  • Les effets non auditifs du bruit (perturbations des communications, des apprentissages, de la mémoire, etc.).

 

Connaître les environnements sonores dans lesquels les lycéens évoluent et travailleront.

Dans leurs ateliers, les lycéens ont évalué les niveaux sonores des outils et matériels utilisés dans le cadre de leur futur métier. Ces mesures acoustiques ont été réalisées dans la perspective de créer un nouvel outil pédagogique dédié aux élèves de lycées professionnels pour les métiers du bois et de la maintenance de véhicules.

Bruit en lycée professionnel

Basé sur le principe de la réglette « Sourdirisque » mise au point par le CidB avec un médecin du travail et avec le soutien du ministère de la santé, cet outil pédagogique original liste les principales sources de bruit et les niveaux sonores auxquels les lycéens sont soumis dans leurs ateliers et plus tard dans leur vie professionnelle. La réglette permet de connaître les différentes sources de bruit d’un environnement donné et d’évaluer la durée maximale d’exposition tolérable par jour sans protection, par tranche de niveaux.

Les élèves ont été impliqués dans l’élaboration de cet outil de prévention à travers le diagnostic de l’ensemble des sources de bruit (pour les 2 filières considérées), les échanges avec les enseignants et l’équipe du CidB, et les mesures acoustiques réalisées dans leurs ateliers.

Ce projet s'est donc concrétisé par la création de réglettes propres aux filières professionnelles « Bois » et « maintenance de véhicules ».