Le schéma de l'oreille 

Contenu

Body

Si nous sommes pour la plupart capables de distinguer des sons tous les jours, nous ignorons souvent le chemin qu'ils doivent emprunter pour réussir à nous faire parvenir une information. Bien que l'oreille soit un organe à part entière, son fonctionnement n'est pas toujours optimal : découvrez le schéma de l'oreille humaine et les dysfonctionnements dont elle peut être atteinte.

L'oreille : un mécanisme complexe 

Notre oreille, et donc notre système auditif, se divise en trois parties :

  • L'oreille externe : composée du pavillon et du tympan, c'est la partie visible de l'oreille située au centre du schéma de l'oreille externe. Sa mission principale est de collecter, amplifier puis transmettre le son dans le conduit auditif sous forme de vibrations. L'oreille externe joue également un rôle protecteur pour le tympan, puisqu'elle le préserve de tout risque d'infection, notamment grâce à la production de cérumen.
  • L'oreille moyenne : souvent identifiée par la chaîne des trois osselets (marteau, enclume et étrier), l'oreille moyenne se charge d'amplifier, puis de transformer les vibrations afin de les transmettre à l'oreille interne. Grâce au réflexe dit « stapédien », elle protège cette dernière des sons trop puissants.
  • L'oreille interne : après avoir reçu le son transmis, l'oreille interne doit alors le transformer en signal nerveux afin qu'il puisse être interprété par le cerveau. L'oreille interne est composée du vestibule qui joue un rôle important dans l'équilibre du corps et de la cochlée qui abrite les cellules ciliées. Ces dernières sont des cellules sensorielles qui captent le son pour le transmettre au cerveau via le nerf auditif.

Dysfonctionnement et surdité de l'oreille 

Une oreille fonctionnant normalement n'exige aucun effort de la part de l'individu auquel elle appartient. Cependant, il arrive parfois que le précieux organe présente des dysfonctionnements entraînant une surdité. 

  • La surdité de transmission: elle concerne une déficience ou une atteinte de l'oreille externe ou moyenne, à travers le conduit auditif, les osselets ou le tympan. La surdité est dite « de transmission » lorsqu'il existe une entrave au passage des ondes sonores. Les causes les plus courantes sont : le bouchon de cérumen, les otites, la perforation du tympan ou encore l'otospongiose. Cette surdité étant d'origine « mécanique », elle peut facilement être corrigée par le port de prothèses auditives ou encore grâce à une intervention chirurgicale.
  • La surdité de perception : plus importante, elle regroupe l'ensemble des pertes auditives affectant l'oreille interne ou les voies nerveuses. La surdité de perception peut être cochléaire ou rétrocochléaire selon si elle est due à une lésion de la cochlée ou du nerf auditif. Cette surdité provient d'une mauvaise transmission nerveuse des sons : les messages auditifs étant mal analysés, ils entraînent donc une mauvaise transmission des informations vers le cerveau. La surdité de perception peut être provoquée par une presbyacousie, une surdité génétique ou encore un traumatisme sonore ou crânien. Irréversible, ce type de surdité peut tout de même être corrigé par un appareil auditif.
  • La surdité mixte : elle regroupe la surdité de transmission et la surdité de perception. La surdité mixte est donc liée à la fois à une mauvaise transmission de l'oreille externe ou moyenne et à un problème de perception de la part de l'oreille interne ou du nerf auditif.