La surdité de transmission

Contenu

Body

La surdité de transmission est due à une altération de la chaîne tympano-ossiculaire. Les sons arrivent à l’oreille interne, atténués et moins forts.

Qu’est-ce-que la surdité de transmission ?

Ce type de surdité trouve son origine dans l’oreille externe (le conduit auditif) ou moyenne (le tympan, les osselets). En effet, la conduction des sons est altérée entre les oreilles externe ou moyenne et l’oreille interne, entraînant ainsi une perte auditive qui peut aller jusqu’à 60 décibels. Le sujet entend donc mieux en conduction osseuse qu’en conduction aérienne, dû à une déviance dans la conduction des sons vers la cochlée, qui gêne la sensation auditive. Le déficit auditif reste cependant modéré : les sons perçus sont diminués et de plus faible intensité. 

Quelles sont les causes de la surdité de transmission ?

Concernant l’oreille externe, c’est généralement la présence d’un obstacle dans le conduit auditif qui est en cause, comme un bouchon de cérumen ou un corps étranger. Des lésions ou des déchirements du tympan peuvent aussi être la source de la surdité de transmission. Enfin, il se peut également qu’une malformation anatomique, comme un conduit trop petit, en soit la cause.

Au niveau de l’oreille moyenne, ce sont plutôt des infections ou maladies qui peuvent causer une surdité de transmission telles qu’une otite ou une otospongiose. Une malformation (aplasie) ou un traumatisme des osselets (articulaire par exemple) sont aussi des origines possibles de la surdité de transmission.

Dans tous les cas de figure, il est préférable de consulter rapidement un professionnel de santé pour évaluer la perte d’audition et traiter la surdité.

Peut-on soigner la surdité de transmission ?

La surdité de transmission a un caractère plutôt temporaire et passager car elle peut être soignée avec un traitement adapté ou une réparation chirurgicale.