Les appareils auditifs

Contenu

Body

Les appareils auditifs sont des technologies permettant aux personnes malentendantes de compenser leur déficience auditive.

Comment fonctionnent les appareils auditifs ?

Les appareils auditifs ont pour objectif d’améliorer la reproduction du son chez les personnes malentendantes et permettent donc de compenser la perte auditive détectée à l’aide d’un audiogramme, réalisé chez un ORL ou audioprothésiste. Ils sont prescrits quand l’audition est toujours fonctionnelle, par exemple chez les personnes presbyacousiques.

Trois éléments composent les appareils auditifs : un microphone, un amplificateur et enfin un haut-parleur pour transmettre les sons à l’oreille externe.

Quels sont les types d’aides auditives ?

Il existe deux grandes familles d’appareils auditifs : les analogiques, très minoritaires depuis le développement des appareils auditifs numériques, ces derniers étant désormais les plus courants.

Les appareils auditifs numériques permettent une adaptation précise à la perte auditive et offrent ainsi un confort optimal, en plus de limiter les nuisances extérieures et d’affiner la restitution des sons.

Les prothèses auditives se matérialisent de façon plus ou moins discrète. On trouve ainsi trois modèles différents de prothèses auditives permettant à chacun de trouver l’aide qui convient le mieux, c’est-à-dire qui compense correctement le déficit auditif : 

  • Les contours d’oreille qui sont utilisés pour les besoins élevés en amplification, donc dans le cadre de surdité moyenne et sévère, voire profonde. Tout l’électronique de ce type d’appareil auditif est situé derrière l’oreille, tandis qu’un cordon conduit le son au tympan,
  • Les mini contours d’oreille, plutôt préconisés pour les surdités légères à moyenne et leur discrétion,
  • Les appareils intra-auriculaires quant à eux sont proposés pour les surdités légères et moyennes. Ce sont les plus petits et discrets des appareils auditifs car ils se logent à l’intérieur du conduit auditif, d’où leur invisibilité.

Il faut savoir que chaque aide auditive se règle et s’adapte au degré de déficit auditif.

Enfin, les implants cochléaires sont eux proposés dans les cas de surdités sévères et profondes et dans les cas de surdité congénitale.

Quel appareil auditif choisir ?

Avec la multiplicité d’appareils auditifs existants, faire son choix pour trouver le meilleur dépend de plusieurs facteurs. La nature de la perte auditive et le besoin de compensation nécessaire sont bien évidemment à prendre en considération en premier lieu mais d’autres éléments peuvent rentrer en compte tels que : le style de vie (travail, activités sportives, …), l’esthétique et le confort de l’appareil, les fonctionnalités (notamment technologiques comme la connexion en bluetooth aux smartphones, aux télévisions, à la sonnette, …) et le prix.

Combien coûte un appareil auditif ?

Le prix d’un appareil auditif dépend du modèle et varie selon la gamme du produit. Le budget moyen d’une audioprothèse moyenne gamme est de 1500€ (par oreille) (Ameli.fr - 2015).

La réforme du 100% Santé, amorcée le 1er janvier 2019, a pour objectif de diminuer et supprimer le reste à charge en audiologie d’ici à 2021. Dans cet article “Quelle prise en charge pour mes prothèses auditives ?”, vous pouvez retrouver une analyse détaillée des conséquences de la réforme sur les prix et les remboursements des aides auditives.