La presbyacousie

Contenu

Body

Qu’est-ce que la presbyacousie et quelles sont ses causes ?

La presbyacousie est la perte naturelle d’audition liée au vieillissement physiologique du système auditif. Elle entraîne une diminution de l’acuité auditive de façon progressive mais est souvent imperceptible avant 60 ans. Elle est considérée comme la principale source de surdité chez les personnes âgées et peut rapidement devenir invalidante.

Par ailleurs, en plus d’être d’origine génétique, elle peut également être due à des facteurs environnementaux, tels que la prise de médicaments ototoxiques (certains antibiotiques ou certaines chimiothérapies) ou l’exposition excessive et régulière ou accidentée au bruit et aux sons trop forts. Tous ces facteurs environnementaux sont regroupés sous le terme de « socioacousie ».

En Europe, 12,4 % des adultes de plus de 18 ans sont malentendants (EuroTrak 2018). Ce taux augmente avec l’âge : 12,9 % dans la tranche d’âge des 55-64 ans, 19,5 % dans celle des 65-74 ans, et 36,7 % après 74 ans.

Quels sont les types de presbyacousie et leurs conséquences ?

La presbyacousie est une surdité de perception qui touche les deux oreilles, droite et gauche, de façon symétrique : il y a la même altération de l’oreille droite et de l’oreille gauche. À la genèse de cette perte auditive il y a plusieurs lésions :

  • des lésions au niveau de l’oreille interne, comme la perte des cellules auditives ciliées qui permettent la perception des sons aigus, on parle alors de presbyacousie sensorielle,
  • une perte des neurones au niveau des voies et des centres auditifs, il s’agit d’une presbyacousie nerveuse,
  • et aussi un mauvais fonctionnement des structures qui produisent de l’énergie pour l’oreille.

Ces lésions, qui s’associent diversement, sont responsables avant tout d’une déficience évidente : la perte de la capacité d’entendre les sons de tonalités aiguës. Mal entendre les aigus déclenche l’incapacité d’entendre les consonnes, surtout dans le bruit.

La cause la plus fréquente de la surdité est aujourd’hui la presbyacousie : elle justifie 90 % du recours à l’appareillage auditif.

Peut-on soigner la presbyacousie ?

La presbyacousie ne peut pas se soigner de façon médicamenteuse. Cependant, il est possible de compenser la perte auditive grâce à un appareillage. Dès les premiers signes de perte d’audition il convient de prendre rendez-vous chez son médecin ou son ORL pour réaliser un audiogramme et établir le diagnostic de la perte de décibels de façon précise. C’est ensuite l’audioprothésiste qui proposera l’appareillage le plus adapté et qui établira les réglages nécessaires pour obtenir une bonne compensation de la perte d’acuité auditive.

De plus, l’apprentissage et la pratique de la lecture labiale peut être un complément intéressant à l’appareillage car elle permet de distinguer les sons qui se ressemblent ou de compenser quand le simple appareil auditif ne suffit pas pour retranscrire la parole.