La fondation était à l'ARO 2019 !

Accroche

Du 8 au 13 février derniers, la Fondation Pour l'Audition s'est rendue à l'ARO 2019, grand-messe de la recherche internationale en otolaryngologie.

Recherche (30/01/2019)

Résumé

L'ARO 2019, c'était plus de 1 900 chercheurs spécialisés dans le domaine de l'audition réunis pour 5 jours de congrès à Baltimore. A cette occasion, la Fondation Pour l'Audition a couvert l'événement et rencontré des scientifiques oeuvrant à faire avancer la recherche dans le domaine.

Contenu
Body

Si Baltimore est connue de part et d'autres des Etats-Unis et du monde, c'est notamment parce qu'elle fut un grand port d'arrivée de migrants venue d'Europe, parce qu'elle abrite la dernière demeure du poète maudit Edgar Allan Poe et parce que, dit-on, on y trouve les meilleurs crabs cakes de la côte-est américaine.

Cependant, Baltimore est surtout devenue, pendant près d'une semaine, la capitale mondiale de la recherche dans l'audition, en réunissant plus de 1 900 chercheurs lors la réunion mi-annuelle de l'ARO, l'Association for Research in Otolaryngology.

Body

L'ARO est un temps fort incontournable pour tout chercheur dans les sciences de l'audition. Derrière ses (très) nombreuses conférences et présentations, c'est surtout un moment clé de partage et d'échange entre scientifiques oeuvrant à comprendre comment faire avancer la recherche dans leur domaine. 

Rencontre avec Brice Bathellier, lauréat 2016 laboratoire de la Fondation Pour l'Audition et présent à l'ARO

Body

Pour contribuer à cet esprit de partage, la Fondation Pour l'Audition a cette année offert des bourses à de jeunes chercheurs français afin qu'ils puissent se rendre à l'ARO et présenter leurs travaux lors des poster sessions, une présentation de travaux de recherche sous la forme d’une affiche papier que les participants à la conférence peuvent consulter.

Lylou Casteil-Baume, lauréate 2019 de la bourse de voyage FPA-ARO

Jean-Christophe Leclère, lauréat 2019 de la bourse de voyage FPA-ARO

Body

Parmi les nombreux sujets discutés à l'ARO, "c'est sans nul doute les synaptopathies, c'est à dire la perte des fibres du nerf auditif après des traumatismes sonores ou autre. C'est vraiment devenu LE sujet important, avec les stratégies thérapeutiques. On voit que ça fusionne," selon le professeur Jean-Luc Puel, directeur de recherche Inserm et Président de la Journée nationale de l'Audition (JNA), présent à l'ARO.

Body

L'ARO fut également pour la Fondation Pour l'Audition l'occasion de (re)présenter à la communauté les nombreux soutiens à la recherche qu'elle propose, avec cette année une grande nouveauté, l'appel à projet conjoint avec l'organisation britannique Action On Hearing Loss pour la recherche translationnelle.

Baltimore-ARO-2019