6 actifs sur 10 gênés par le bruit

Sous-titre

Retour sur la Semaine de la santé auditive au travail

Actualités (06/11/2018)

Accroche

A l'occasion de la semaine de la santé auditive au travail, la Fondation Pour l’Audition a participé à la présentation de l’enquête de l’IFOP par l’Association de la Journée Nationale de l’Audition.

Contenu
Body

Cette enquête consistait en un sondage auprès d’environ 1100 actifs exerçant une activité professionnelle. Ces derniers ont répondu à des questions concernant les nuisances sonores et le bruit au travail.

Citation
6 actifs sur 10 déclarent être gênés à cause du bruit et des nuisances sonores au travail.
Body

Si les journées de 8 heures de la législation du travail sont basées sur la limite physiologique de l’oreille (80 décibels pendant 8 heures), le bruit au travail est peu règlementé.

En effet, être exposé quotidiennement à des nuisances sonores au travail est susceptible de créer des troubles de santé et de réduire la qualité de vie des travailleurs.

Ces quelques chiffres issus de l’enquête de l’IFOP en témoignent :

  • Près de 6 actifs sur 10 déclarent être gênés à cause du bruit et des nuisances sonores au travail.
  • Le bruit est considéré comme le plus important facteur de qualité de vie au travail après le design de l’espace et avant l’emplacement du poste, le sentiment de confort, l’éclairage...
  • 50% des interrogés déclarent subir de la fatigue, de la lassitude et de l’irritabilité en dehors de leur lieu de travail, dû à leur exposition au bruit au travail.
  • 35% déclarent subir des troubles du sommeil dû aux mêmes raisons.

Cependant, la conscience de cet enjeu n’est pas synonyme d’une réaction de la part des actifs. Seulement 37% des personnes se déclarant gênées en ont parlé à leur hiérarchie directe, et 39% ont réalisé un test de l’audition auprès d’un médecin spécialiste (ORL) ou d’un médecin du travail.

Si les résultats complets de l’enquête vous intéressent, vous les trouverez ici.