Surdité brusque : causes et conséquences

Contenu

Body

La surdité brusque touche en général une seule oreille. Elle se distingue des autres surdités par son caractère brutal, soudain, de perte de l'audition. Sa prise en charge doit être rapide. La Fondation Pour l’Audition vous explique en détails ce qu’est la surdité brusque.

La surdité brusque : définition

La surdité brusque se caractérise par une perte brutale de l’audition : le sujet concerné n’entend plus d’une, ou de ses deux oreilles, et il entend les sons et les voix moins forts.

Dans cette surdité, la cause est située dans l’oreille interne. Ce sont en général la cochlée ou le nerf auditif qui peuvent être affectés, provoquant ainsi la perte de l’audition. Mais l’origine précise de la surdité brusque est, dans la majorité des cas, difficile à déceler.

Certains symptômes permettraient d’indiquer l’apparition de la surdité brusque, bien qu’ils soient communs à d’autres surdités ou maladies de l’oreille. Les symptômes qui reviennent le plus souvent sont des acouphènes, cette sensation de bourdonnement dans les oreilles, des pertes d’équilibres et parfois des vertiges, une sensation que les sons et bruits sont étouffés. Ces signaux doivent mettre en alerte la personne qui les vit et consulter rapidement un professionnel de santé.

Quelles sont les causes de la surdité brusque ?

Comme précisé précédemment, l’origine exacte est souvent indéfinie, les éléments déclencheurs sont divers : une tumeur, ou neurinome de l’acoustique, un choc auditif, un virus, un stress important, … peuvent être à l’origine de la surdité brusque.

Quels sont les prises en charge et les traitements pour la surdité brusque ?

Lorsqu’une perte brutale (ou diminution) de l’audition est ressentie, il est impératif de consulter rapidement un professionnel de santé : consulter un ORL ou se rendre aux urgences. En effet, plus la surdité brusque est prise en charge rapidement, plus les chances de récupérer de l’audition sont grandes.

Le médecin écartera d’abord tout autre raison de la perte d’audition, notamment grâce à une otoscopie qui permet d’analyser le conduit auditif jusqu’au tympan. D’autres examens sont à sa discrétion, pour poser le diagnostic d’une surdité brusque, ou non.

Souvent, un traitement à base d’anti-inflammatoires est prescrit, mais d’autres techniques et pratiques, par exemple localisées, seraient également utilisées pour prendre en charge la surdité brusque.

Elle est souvent guérie, seulement 10 % des personnes concernées ne retrouveraient pas entièrement leur capacité auditive. Un appareillage auditif est alors préconisé dans ce cas.