Musique et santé auditive des jeunes

Sous-titre

La perte auditive chez les jeunes peut être limitée en adoptant des gestes simples

Prévention (10/05/2019)

Accroche

Des niveaux sonores élevés, au-delà de 85 décibels, ont des conséquences irréversibles sur l'audition. En modifiant ses comportements face à ces pratiques à risque, il est simple de prévenir et de limiter les conséquences de bruits élevés sur son capital auditif.

Contenu
Body

L’oreille, cet organe sensoriel à l’origine de l'audition.

Avec plus de 3500 cellules sensorielles, dites ciliées, les oreilles ont le pouvoir de capter et amplifier les stimulations acoustiques pour les traduire en signaux électriques décodés ensuite par le cerveau. Mais ces cellules sensorielles sont très sensibles et réagissent à l'âge et au bruit avec des conséquences à plus ou moins long terme sur l'audition.

Les conséquences du bruit sur l'audition.

Outre le vieillissement de l’oreille, les expositions au bruit diminuent les capacités auditives. Confrontés à des bruits forts, les cils s’abîment, se détruisent et les cellules ne se régénèrent pas entraînant alors une diminution de l’audition.

En plus de la perte auditive, l’oreille peut aussi souffrir d’acouphènes et d’hyperacousie pouvant même aller jusqu'à la surdité. Les acouphènes, ces bruits entendus en permanence, tels des sifflements ou bourdonnements, sont associés à une baisse de l’audition dans 80 à 90% des cas et des handicaps plus graves peuvent surgir : des troubles du sommeil ou troubles de la concentration, une augmentation du stress,… Les acouphènes ne peuvent être soignés, mais leur intensité et leurs conséquences peuvent être limitées, notamment chez les jeunes face à leurs pratiques d'écoute de la musique.

466 millions

de personnes sont affectées par des troubles de l'audition

50%

des jeunes seraient sujets à des niveaux sonores dangereux

85 décibels

c'est le seuil maximal toléré par les oreilles

Body

limiter les risques auditifs chez les jeunes écoutant régulièrement de la musique.

Les pratiques d'écoute de la musique chez les jeunes sont potentiellement dangereuses selon les niveaux sonores auxquels leur audition est exposée. Il est ainsi préférable de limiter et de modifier son exposition à la musique, d'autant plus que les conséquences sur l'audition apparaissent très vite : une heure de musique au casque commence à abîmer l’oreille même à 85 décibels, à 100 décibels quelques minutes suffisent et à un concert entre 120 et 140 décibels, il ne suffit que de quelques secondes. Face aux conséquences que peuvent avoir le bruit sur votre audition, il est important d’agir et de la protéger avec des gestes simples à adopter.

  • Fan de concerts et de sorties en boîte de nuit ? Éloignez-vous des enceintes et utilisez des bouchons d’oreille pour limiter les décibels.
  • Vous écoutez la musique pendant vos trajets quotidiens ? Utilisez un casque couvrant entièrement vos oreilles, doté d’un réducteur de bruit si possible, plutôt que des écouteurs intraauriculaires.
  • Limiter votre exposition au bruit, tant dans la durée que dans l’intensité, et faites des pauses silence régulièrement.
  • Si vous sentez une gêne auditive, consultez rapidement un médecin.