Quelle prise en charge pour mes prothèses auditives ?

Sous-titre

Contribution éditoriale invitée

Actualités (29/05/2019)

Accroche

"De nombreuses personnes souffrent de troubles de l’audition. C’est notamment le cas des seniors. En effet, passé un certain âge, les risques de surdité augmentent et peuvent s’avérer handicapants.
Cependant, un appareil auditif de gamme intermédiaire a un coût pouvant varier de 1.000 € à 1.700 €.

Contenu
Body

C’est pour cette raison que 2,1 millions de Français renoncent à s’équiper. Pour limiter les frais, de plus en plus de mutuelle proposent des montants de remboursement intéressants.

La prise en charge des prothèses auditives par les mutuelles santé

Face au coût élevé des appareils auditifs et à une trop faible prise en charge de la part de la Sécurité Sociale (180 € par oreille), de nombreuses mutuelles proposent des remboursements en forfait et/ou en pourcentage (plus d’information : https://bonne-assurance.com/mutuelle/besoins/appareil-auditif/)

  • Lorsque les complémentaires santé expriment le remboursement en pourcentage, le calcul est établi en fonction du tarif de convention fixé par la Sécurité Sociale, à savoir 300 € par oreille.
  • Certaines mutuelles, quant à elles, proposent des forfaits de remboursement en euros. Ceux-ci sont généralement exprimés par oreille.

Que prévoit la réforme du reste à charge zéro pour les prothèses auditives ?

Le réforme « 100 % santé », également appelée « reste à charge zéro » prévoit un meilleur accès à certains postes de santé. C’est notamment le cas de l’audition (prothèses auditives), de l’optique et du dentaire.

Pour les prothèses auditives, cette réforme est en place depuis le 1er janvier 2019. Il s’agit d’une priorité pour le gouvernement car ce sont les équipements les plus onéreux et les moins bien remboursés. Elle prévoit notamment une augmentation progressive des montants remboursés par la Sécurité Sociale et instaure également, un prix limite de vente pour certains audioprothèses.

Plus concrètement, et d’après le Syndicat National des Audioprothésistes (UNSAF), une prothèse auditive coûte en moyenne 1.500 € (par oreille). Sur ce montant, la Sécurité Sociale intervient à hauteur de 120 € et la mutuelle rembourse en moyenne 450 €. Le reste à charge s’élève donc à 930 € par oreille, et donc 1.860 € la paire (pour les deux oreilles).

Depuis le 1er janvier 2019, le prix limite de vente d’une prothèse auditive étiquetée « 100 % santé » est fixé à 1.300 € et la Sécurité Sociale intervient désormais à hauteur de 180 €. Si les mutuelles maintiennent leur remboursement à 450 €, le reste à charge du patient s’élève à 670 € par oreille (soit une économie de 500 € en 1 an).

Cette réforme étant progressive, le gouvernement prévoit un reste charge de 450 € (par oreille) au 1er janvier 2020 et 0 € au 1er janvier 2021.

Cependant, cela ne concerne pas toutes les aides auditives. Le cahier des charges pour les prothèses étiquetées « 100 % santé » impose un certain nombre de critères gages de qualité. En effet, elles doivent avoir au minimum :

  • 12 canaux de réglage (qui conditionnent la définition du son) ;
  • 3 options (réducteur de bruit du vent, système anti-acouphènes ou anti-réverbération, …).

Cette réforme s’accompagne également de nouvelles obligations pour les professionnels. En effet, une période d’essai gratuite de 30 jours minimum est imposée avant de valider l’achat. Enfin, la garantie des appareils passe également de 2 ans à 4 ans."

______________________________

Cet article est une contribution éditoriale non rémunérée, rédigée par un partenaire. 

Il ne reflète pas forcément le point de vue de la Fondation Pour l'Audition.