Reste à charge - Quelles conséquences?

Sous-titre

Reste à charge zéro et organismes d’assurance maladie complémentaires : quelles véritables répercussions pour les assurés ?

Actualités (18/12/2018)

Accroche

Le débat sur le coût de la réforme du 100% santé pour les assurés refait de nouveau surface.

Contenu
Body

Invitée de la matinale de France Culture* ce jeudi 13 décembre, la Ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a effectivement dénoncé un « sabotage politique » de la part des « mutuelles » dans la mise en œuvre de cette réforme.

Deux mois auparavant déjà, une étude de Santiane.fr**, le comparateur d’organismes de complémentaire santé, alertait sur la réelle hausse des tarifs engendrée par la réforme, notamment pour les retraités. Selon cette enquête, les assurés de plus de 60 ans verraient effectivement leur tarif annuel augmenter de 9,5%, soit une hausse de 192€ (par an) pour un couple de retraités payant une prime mensuelle de 170€. A l’approche de l’entrée en vigueur de la réforme, le site recommandait alors de bien veiller à comparer les offres existantes pour choisir la plus adaptée à sa situation.

Pourtant, les négociations menées en amont, au cours du premier semestre 2018, entre le Ministère et les organismes complémentaires, avaient abouti à un accord signé. L’effort d’investissement demandé à ces organismes est, pour la Ministre, « modeste par rapport à leur frais de gestion », d’autant plus que la montée en charge doit être progressive et sur trois ans. Elle a par ailleurs rappelé  qu’il « était convenu qu’il n’y ait pas d’augmentation de prix liée au reste à charge zéro » et qu’il était donc « hors de question que les mutuelles profitent d’une réforme [...] pour augmenter leurs prix ».

La Ministre a annoncé la tenue d’une réunion de suivi de la réforme ce mardi 18 décembre pour faire le point avec chacun des acteurs concernés, et notamment mettre les choses au clair avec les organismes complémentaires de santé.

 

*https://www.franceculture.fr/emissions/les-matins/prendre-soin-des-territoires-agnes-buzyn-ministre-des-solidarites-et-de-la-sante-est-linvitee-des

**https://www.santiane.fr/revue-de-presse/reste-a-charge-zero-le-comparateur-santiane-fr-alerte-sur-les-hausses-de-tarifs-des-complementaires-sante