Son et coeur : une relation complexe

Accroche

Une recherche prouve des liens entre les sons du quotidien et le rythme cardiaque.

Recherche (11/06/2021)

Résumé

Une étude menée par le Dr Gabrielle Saunders met en évidence la relation complexe entre le rythme cardiaque et les sons ambiants à partir des données de vie réelle collectées par les aides auditives et objets connectés.

Contenu
Body

Dans cette étude innovante, le Dr Gabrielle Saunders, chercheuse, directrice du Manchester BRC Hearing Device Research Centre à l’Université de Manchester et membre du conseil scientifique de la Fondation Pour l’Audition, met en évidence la relation complexe entre le rythme cardiaque et les sons ambiants à partir des données de vie réelle collectées par les aides auditives et objets connectés. Cette étude a été menée en collaboration avec ses collègues, les Drs Jeppe Christensen, Niels Pontoppidan et Michael Porsbo du Centre de Recherche Eriksholm au Danemark.

Citation
Nous sommes de plus en plus conscients des sons qui nous entourent et particulièrement de l’impact des sons sur notre santé et bien-être. Même s’il est établi depuis longtemps que les sons forts endommagent notre audition, nous nous rendons de plus en plus compte que l’exposition à du bruit sur le long terme affecte la santé de manière plus globale.
Auteur
Drs Christensen et Saunders.
Body

Peu de recherches scientifiques étudient les conséquences des sons ambiants sur notre santé et la plupart de ces études ont été réalisées en laboratoire car il est très difficile de collecter les données du quotidien de patient.e.s sur une longue période. En réalité, une multitude de variables du quotidien pourraient être prises en compte, tels que la sensibilité individuelle aux sons, les efforts ou la motivation à écouter.

Grâce aux nouvelles technologies, les scientifiques peuvent, à présent, conduire ce genre d’étude. Le Dr. Saunders et ses collègues ont recueilli les données de santé de 98 patient.e.s provenant d’aides auditives, de smartphones et d’objets connectés*. En combinant les données obtenues, les scientifiques ont pu recréer une image globale des sons ambiants, des fluctuations du rythme cardiaque et du niveau d’activité de chacune de ces personnes au cours du temps. Différents aspects du son ambiant ont été pris en compte, comme l’intensité du son, la qualité du son et le paysage sonore (silence ; bruit ; parole et parole dans le bruit).

Citation
Jusqu’à présent personne n’avait déterminé si l’exposition au son du quotidien avait un impact sur notre santé. Nos recherches mettent en lumière cet impact en montrant comment les sons de nos vies de tous les jours affectent notre rythme cardiaque.
Auteur
Dr Saunders
Body

L’étude montre - comme d’autres travaux scientifiques - que les sons de forte intensité augmentent le rythme cardiaque et donc, le stress cardiovasculaire. Fort heureusement, le rythme cardiaque diminue quand la qualité du son est bonne. Nous sommes probablement sujets à plus de stress cardiovasculaire lorsqu’on écoute la parole dans un environnement bruyant. Environ 4% des fluctuations du rythme cardiaque observées au cours d’une journée pourraient s’expliquer par les sons du quotidien.

Citation
De la même manière qu’on demande à une personne qui souffre de maladie cardiaque chronique de ne plus boire de café, on pourrait imaginer de recommander au grand public de se protéger du bruit, ce qui pourrait avoir un impact positif sur leur santé cardiovasculaire.
Auteur
Dr Saunders
Body

Pour mesurer votre exposition au bruit, téléchargez l’application gratuite Höra et préservez votre capital auditif.

*avec leur consentement et dans le respect de leur anonymité

Source : Christensen JH, Saunders GH, Porsbo M, Pontoppidan NH. 2021 The everyday acoustic environment and its association with human heart rate: evidence from real-world data logging with hearing aids and wearables. R. Soc. Open Sci. 8: 201345. https://doi.org/10.1098/rsos.201345