Sous-titre

Luc Boullaud

Bourse de Master 2 (05/01/2021)

2020

Accroche

Profil métabolomique de la périlymphe d’un modèle ovin de surdité induite par le bruit.

Le projet de Master 2 mené par Luc Boullaud dans l’Unité Imagerie et cerveau, à Tours, vise à identifier les mécanismes moléculaires en jeu dans la surdité induite par un traumatisme sonore. Son approche est basée sur l’inventaire des composés biochimiques présents dans le liquide qui baigne les cellules sensorielles auditives. La découverte de biomarqueurs caractéristiques de l’atteinte pourrait constituer une aide au diagnostic et mener au développement de traitements personnalisés.

Contenu
Body

Dans environ 50 % des cas de surdité neurosensorielle* acquise, il est aujourd’hui impossible de connaître précisément le site de la lésion, car une trentaine de types cellulaires différents peuvent être impliqués dans la cochlée – l’organe sensoriel de l’audition, dans l’oreille interne. Or les performances du patient, suite à la réhabilitation de son audition, dépendent directement des cellules atteintes ; ce paramètre a donc une valeur pronostique importante. « C’est pourquoi l’objectif de mes travaux est d’identifier des molécules caractéristiques des mécanismes à l’origine de la lésion auditive, de manière à comprendre les voies moléculaires en jeu et les relier aux cellules atteintes. », justifie Luc Boullaud, interne en ORL et étudiant en Master 2 sous la supervision du Pr David Bakhos. Ces recherches vont être menées chez un modèle ovin, en partenariat avec l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) de Tours. « Mon équipe a en effet montré que la cochlée de brebis était très proche de la cochlée humaine du point de vue anatomique et physiologique et a développé une expertise sur ce modèle. Je vais en particulier étudier la périlymphe, le liquide qui baigne les cellules sensorielles de la cochlée et dans lequel se retrouvent tous les métabolites** produits par les réactions cellulaires. »

« Ce financement de la Fondation Pour l’Audition est très valorisant, car il constitue une reconnaissance de l’intérêt de mon projet par des experts du domaine. La confiance qui m’est accordée est une motivation supplémentaire pour continuer dans cette voie au bénéfice des patients. »

Un inventaire exhaustif des composés métaboliques

Le jeune médecin va faire appel à une technique émergente qui permet de réaliser un inventaire exhaustif des métabolites, ici contenus dans la périlymphe. Soit quelques milliers de composés ! « Je prélèverai un échantillon de périlymphe sur l’oreille saine, puis sur l’oreille opposée rendue sourde expérimentalement par un traumatisme sonore. Les différences entre les métabolites présents indiqueront les voies moléculaires en cause, donc les mécanismes précis qui ont mené à la mort des cellules sensorielles et à la surdité. Ces connaissances pourraient déboucher, dans le futur, sur des mesures préventives et des thérapies innovantes. »

Docteur Luc Boullaud
Interne en ORL
Service ORL, CHU de Tours, France
Laboratoire Inserm U1253, Tours, France

*Surdité neurosensorielle : surdité due à l’atteinte des cellules sensorielles de l’oreille interne (cellules ciliées), des connexions avec les cellules nerveuses qui constituent le nerf auditif ou des cellules nerveuses elles-mêmes, jusqu’au cerveau.

**Métabolite : composé organique qui contribue au métabolisme (l’ensemble des réactions de notre corps) ou qui est fabriqué au cours du métabolisme.