Handicap : améliorer les conditions de vie

Sous-titre

Simplification administrative et accès aux soins : quelles pistes d’actions pour de meilleures conditions de vie pour les personnes en situation de handicap ?

Actualités (26/11/2018)

Accroche

C'était une des grandes promesses de campagne d'Emmanuel Macron : faire du handicap l’une des priorités majeures du quinquennat.

Contenu
Body

Le 25 octobre dernier, le Comité interministériel du handicap (CIH), chargé de définir, coordonner et évaluer les politiques conduites par l’Etat en direction des personnes handicapées, s'est réuni pour la deuxième fois sous la présidence du Premier ministre Edouard Philippe. L’enjeu était de rassembler les ministres concernées pour faire un point d'avancement sur les chantiers engagés depuis un an et ceux à venir. A l’issue de cette réunion, dix nouvelles mesures ont été annoncées pour faciliter la vie des personnes en situation de handicap.

Parmi ces dernières, certaines sont déjà retranscrites partiellement au sein du Projet de loi de financement de sécurité sociale pour 2019 (PLFSS), loi qui veille à la maitrise des dépenses de santé et actuellement en discussion auprès des parlementaires :

  • l’article 34 prévoit la refonte des dispositifs de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et de l’aide à la couverture complémentaire santé (ACS)
  • l’article 44 veut revaloriser le montant de l’allocation adulte handicapé de 90 € d’ici 2019
  • l’article 45 apporte une majoration de 30 % du montant du complément de libre choix du mode de garde lorsque l’un des enfants de la famille ouvre droit à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé.

Par ailleurs, la conférence nationale du handicap (CNH), organisée successivement en 2008, 2011, 2014 et 2016, et initialement prévue pour mai 2018, va changer de format et se décliner sous la forme de plusieurs évènements territoriaux. Ce « Tour de France » des initiatives locales, mobilisant citoyens, acteurs de terrain et Ministres, devrait donner lieu à une restitution finale à l’été 2019. Un comité de pilotage sera également mis en place pour recenser et labelliser les "pratiques et événements remarquables" qui lui seront transmis.

En parallèle et afin d’alimenter les travaux de la CNH, il est prévu d’ouvrir 5 chantiers nationaux :

1)  mettre en œuvre une meilleure compensation du handicap par une prestation de compensation du handicap rénovée afin de mieux prendre en compte les besoins des personnes

2)  mieux prendre en charge les besoins de compensation des enfants en revisitant les dispositifs actuels

3)  trouver des alternatives au départ non souhaité de nos concitoyens en Belgique

4)  interroger le statut et la gouvernance des Maisons départementales des personnes handicapés pour un pilotage plus efficient de la réponse aux personnes

5)  assurer une pleine représentation des personnes en situation de handicap dans la construction des politiques publiques.

Les quatre premiers chantiers seront confiés à des groupes de travail nationaux qui associeront tous les acteurs concernés. Le cinquième sera confié à un parlementaire et une personne en situation de handicap. Les propositions découlant de ces réflexions feront l’objet d’un rapport remis au Parlement.

Face à ces nouvelles mesures adoptées par le gouvernement, plusieurs associations du secteur du handicap (APF, UNAPEI, UNIOPSS) ont salué le travail mené mais ont également rappelé la nécessité de mettre rapidement en place des mesures concrètes pour le quotidien des personnes en situation de handicap.