Prima Donna – 2015

Prima Donna – 2015


Prima Donna est un organisme spécialisé dans l’accompagnement d’artistes et le développement de leurs projets.

Le Journal de ma nouvelle oreille est une pièce originale qui a vu le jour en juillet 2013, à l’initiative d’Isabelle Fruchart et de Zabou Breitman. Elle met en scène le journal qu’Isabelle Fruchart, comédienne malentendante longtemps non diagnostiquée, commence à tenir lorsqu’elle reçoit ses « nouvelles oreilles », un appareillage numérique qui la projette dans une nouvelle vie. Dans son journal, la comédienne raconte jour après jour son adaptation progressive à l’appareil auditif, évoquant son émerveillement lors de la redécouverte des sons, son excitation d’une liberté retrouvée, mais aussi son impatience et parfois son découragement. Elle revient sur le long parcours et les efforts effectués pour surmonter, comprendre et accepter ce qui la rendait différente et parfois solitaire : la perte de 70% de son audition à l’âge de 14 ans.

Zabou Breitman témoigne au théâtre comme au cinéma d’un profond engagement sur des sujets mêlant l’intime et le social, l’historique et le psychologique ; elle s’est passionnée pour ce témoignage sensible et plein d’humour au point de l’adapter pour la scène et de proposer à Isabelle de l’interpréter.

Ce spectacle, créé au festival d’Avignon 2013 grâce à l’engagement de plusieurs directeurs de théâtres, a marqué les esprits : spectateurs, professionnels  journalistes, entendants ou malentendants. Ce témoignage sur le ressenti, les difficultés et le quotidien d’une personne malentendante, avivé par la personnalité rayonnante de la comédienne et l’humour de la pièce, prouve qu’une parole est possible face au tabou de la déficience auditive et à la souffrance de ceux qui en sont touchés.

La forme théâtrale a permis d’enrichir le texte en lui donnant une dimension sonore. Grâce à un travail minutieux sur le son et l’écoute, les spectateurs sont au plus près du personnage, découvrent avec elle ce qu’elle entend pour la première fois, ce qu’elle n’entendait pas, à commencer par sa propre voix… et sa renaissance au monde « normal ». Comme elle, ils sont confrontés aux surprises de l’appareillage et aussi à ses limites.

Après chaque  représentation, un dialogue s’installe spontanément avec le public. Si certains revivent leur propre expérience, c’est pour d’autres la révélation de ce qu’éprouvent leurs proches.  C’est la force de ce spectacle que de rassembler dans une même empathie, des spectateurs de tous âges, toutes origines et toutes professions. La pièce sensibilise le grand public à la question de la déficience auditive et à l’appareillage, et s’adresse directement à toutes les personnes souffrant de troubles auditifs et qui ont du mal à l’accepter.

Le spectacle poursuit sa tournée depuis l’automne 2013. De nombreuses interventions d’Isabelle Fruchart sont organisées en amont du spectacle, notamment des ateliers autour de la communication, de l’écoute et de l’écriture, mais aussi des conférences sur son expérience ainsi que des rencontres avec le public à l’issue de la représentation. Chaque séance génère de nouvelles collaborations avec des organismes spécialisés (Semaine du Son, institutions ou associations agissant sur la surdité) ou avec des manifestations culturelles liées au changement du regard sur le handicap quel qu’il soit.

Le journal de ma nouvelle oreille sera présenté au Théâtre du Rond-Point à Paris du 4 juin au 4 juillet 2015, ce qui lui garantit une visibilité importante, avec une campagne de presse qui devrait relancer le débat et le dialogue autour de l’audition dans le monde d’aujourd’hui.

En savoir plus sur Le journal de ma nouvelle oreille : 

http://prima-donna.fr/fiche_spectacle.cfm/1296-206333_journal-de-ma-nouvelle-oreille.html