Lecture entre père et fille

Ecole des parents d’enfants sourds ou malentendants

Dès septembre 2018 : la Fondation Pour l’Audition met en place des ateliers et des groupes de paroles à destination des parents d’enfants sourds ou malentendants. La Fondation Pour l’Audition s’associe à l’École des Parents et des Éducateurs d’Ile de France afin de proposer un programme d’accompagnement des parents dès l’annonce de la surdité de leur enfant. Lors de la naissance d’un enfant sourd ou malentendant, la famille reçoit un grand nombre d’informations et bénéficie d’une prise en charge médicale importante. Cependant, les associations de parents, fédérées autour de ce projet, témoignent de la nécessité d’un complément d’informations et d’une prise en charge non médicale, notamment au sujet de la langue et de la communication à adopter avec et par l’enfant. Afin de combler ce besoin, la Fondation pour l’Audition met en place une Ecole des Parents, véritable lieu d’information et d’accompagnement, visant à compléter le développement de la vie familiale des enfants sourds ou malentendants, ainsi que de leur entourage. Des ateliers, encadrés par des professionnels, proposeront des conseils en parentalité spécifiques aux familles d’enfants sourds ou malentendants. Autant que de besoins, le programme sera accessible en langue des signes française (LSF) et langue parlée complétée (LPC). C’est par le … Lire la suite

Thelma, chien écouteur

Thelma, un chien écouteur au service des personnes sourdes et malentendantes

L’association Les chiens du silence forme depuis 6 ans maintenant des chiens capables d’aider les personnes ayant des déficiences auditives. En effet, ces animaux permettent d’améliorer l’autonomie et l’indépendance des personnes intéressées. En partenariat avec La Fondation Pour l’Audition, les éducateurs canins spécialisés des Chiens du silence élèvent la jeune Thelma, berger australien, et futur chien écouteur.   Les éducateurs Inspirée de la méthode américaine, vieille de bientôt 50 ans, la formation de chiens écouteurs représente une ressource prometteuse et novatrice dans l’amélioration du quotidien des personnes sourdes et malentendantes. Cette formation, reconnue par le Ministère des Solidarités et de la Santé, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, est effectuée par des éducateurs canins spécialisés, eux-mêmes formés durant 3 ans. Les éducateurs reçoivent la première année des enseignements sur les chiens, dans un lycée agricole. La deuxième année, ils sont formés par des ORL, des prothésistes auditifs et des orthophonistes. La formation se termine par une année d’apprentissage de la langue des signes.    La formation des chiens L’association travaille notamment avec des chiens de race bergère, connue pour leur intelligence et leur capacité d’analyse. Les chiots sont sélectionnés à l’âge de deux mois en fonction de leur compatibilité avec la personne demandeuse. … Lire la suite

Alice Lapujade - Defi Baikal

« Arrêtons de nous mettre des freins ! »

« Il faut aller au-delà du traumatisme du handicap. Si on reste dans le déni et que l’on a honte, on ne peut pas changer le regard que les autres ont sur nous. ». En arrivant dans les locaux de la Fondation Pour l’Audition, Alice Lapujade, 26 ans, affiche un beau sourire qui nous ferait oublier les défis qu’elle rencontre au quotidien. La jeune femme est atteinte du syndrome de Usher, caractérisé, dans son cas, par une surdité sévère ainsi que d’une rétinite pigmentaire pouvant évoluer jusqu’à la perte de la totalité de la vue[1]. « Quand j’étais petite, j’avais beaucoup d’otites. Un ORL m’a diagnostiqué une perte auditive légère, qui a évolué durant mon enfance. » A 13 ans, ses parents apprennent qu’elle a une rétinite pigmentaire. « Ils ont compris que ce n’était pas uniquement la peur qui me faisait leur tenir le bras dans le noir. » Adolescente, Alice ne veut pas parler de sa double déficience sensorielle à ses amis, « par honte » et surtout par « envie d’être comme tout le monde à cet âge-là », explique-t-elle. Jusqu’au jour où cacher son handicap devient impossible, « ça devenait trop lourd à porter. Après mes études, j’ai voulu partir seule à l’étranger pendant plusieurs mois. Je … Lire la suite

Personne qui téléphone

Rééduquer la communication téléphonique chez les adultes malentendants

Un support de rééducation de la communication téléphonique chez les adultes malentendants appareillés ou implantés cochléaires diffusé auprès de 2000 orthophonistes Lauréat de l’appel à projets « Agir au Quotidien » 2016 de la Fondation pour l’Audition, le CISIC (le Centre d’Information sur la Surdité et l’Implant Cochléaire), diffuse le TCT-6, un support de rééducation de la communication téléphonique pour les adultes malentendants appareillés ou implantés cochléaires développé au Centre Référent pour l’Implantation Cochléaire Adulte de la Pitié Salpêtrière par Suzy Dupré, Marion de Bergh et Stéphanie Borel, orthophonistes. Le TCT-6 repose sur une série de 6 modules, soit 54 exercices progressifs, qui ont pour objectif de restaurer la confiance du patient dans l’utilisation du téléphone et de rendre plus autonome dans les échanges avec ses proches et ses collègues.  Grâce au soutien de la Fondation pour l’Audition, il sera envoyé gratuitement à 2000 orthophonistes, afin que de nombreux patients appareillés ou implantés puissent en bénéficier. Vous êtes orthophoniste ? Pour recevoir le TCT-6 gratuitement, écrivez à tct6.info@gmail.com  ou inscrivez-vous à https://goo.gl/forms/jNQ3KENApStmDRGe2

Mars 2018 - mois de l'audition

Acouphènes, prévention, innovation… Un mois de mars chargé pour l’audition !

L’année 2018 ne déroge pas à la règle : l’audition, sous toutes ses formes, est mise en lumière durant le mois de mars au travers de plusieurs événements : la Journée mondiale de l’audition, d’abord, le 3 mars prochain puis la Journée nationale de l’audition le 8 mars. Si la première rappelle que l’audition est un sujet d’avenir et insiste sur la prévention, notamment auprès des jeunes générations, la Journée nationale de l’audition a mis l’accent cette année sur les acouphènes et l’hyperacousie, qualifiés de « fléaux du 21ème siècle ». Les acouphènes sont, en effet, des symptômes dont souffrent quotidiennement des millions de Français, c’est pourquoi la Fondation Pour l’Audition a rencontré la start-up Zeta Technologies qui a développé une solution pour soulager ces maux qui empoisonnent la vie de ceux qui en sont atteints. Vous voulez en savoir + sur les acouphènes ? Regardez la vidéo que nous avons réalisée en collaboration avec la chaîne Youtube Dans Ton Corps ! Enfin, last but not least, la Fondation a lancé le mois dernier ses Prix scientifiques avec cette année une grande première : l’ouverture à l’international.  Bonne lecture et bon mois de mars sous le signe de l’audition !

Zeta Technologies

Zeta : une start-up qui veut réduire au silence les acouphènes

Les acouphènes, qu’ils soient permanents ou intermittents, qu’ils ressemblent à un ultrason ou à un bourdonnement, empoisonnent la vie de millions de Français. Malheureusement, ces symptômes mystérieux rencontrent à l’heure actuelle peu de solutions thérapeutiques. Face à cette situation, la Fondation Pour l’Audition a rencontré la jeune start-up Zeta Technologies qui a développé une solution innovante de soulagement des acouphènes. Zeta est partie d’un constat simple : le cortex auditif est un foyer important de l’acouphène et l’équilibre des activités alpha et delta y est perturbé. La jeune société a mis au point un dispositif d’entraînement du cerveau et développé un programme qui permet au patient de rééquilibrer, rééduquer ces activités cérébrales anormales dans le cas de ces acouphènes. Le programme consiste en 10 séances de travail de 30 minutes sur cinq semaines (à raison de deux séances par semaine). Pendant ces séances, le patient est guidé, coaché pour rééduquer ses activités et s’attend à une amélioration progressive de sa qualité de vie. Lors des Journées de l’Innovation en santé qui se sont tenues à Paris à la fin du mois de janvier 2018, la Fondation Pour l’Audition a permis à Zeta Technologies de faire la démonstration de leur solution et de rencontrer … Lire la suite

Un enfant parle à son père

Une journée mondiale tournée vers l’avenir

Le 3 mars, comme chaque année, marque la Journée mondiale de l’audition. Cette journée a pour but de sensibiliser à la prévention de la surdité et à la perte auditive et de promouvoir les soins des oreilles et de l’ouïe à travers le monde. Pour cette Journée mondiale de l’audition 2018, l’Organisation Mondiale de la Santé attire l’attention sur l’augmentation prévue du nombre de personnes malentendantes à travers le monde, sous le thème « A l’écoute de l’avenir ». Les messages clés de cet événement mettront en évidence : l’augmentation prévue de la prévalence de la perte auditive à l’échelle mondiale au cours des prochaines années (sur la base de projections statistiques) ; les efforts nécessaires pour endiguer l’augmentation grâce à une action préventive appropriée ; l’importance que les personnes malentendantes ont accès aux services de réadaptation requis et aux outils et produits de communication dont elles ont besoin. Pour tout savoir sur cet événement et télécharger les outils nécessaires à sa promotion

Journée nationale de l'audition 2018

Acouphènes et hyperacousie au programme de la 21ème Journée nationale de l’audition

Parmi les nombreux événements dédiés à l’audition durant le mois de mars, la Journée Nationale de l’Audition est certainement l’un des plus attendus. Cette année, la 21ème campagne de la JNA qui sera lancée le 8 mars est placée sous le signe des acouphènes et de l’hyperacousie.   « Méconnaissance de ces symptômes, manque de formation des professionnels de santé, absence de parcours médical clairement identifiable et identifié amènent [les] individus à l’errance passant entre les mains de multiples médecins et thérapeutes. Combien coûte ce nomadisme médical ? Comment assurer un suivi médical respectant le patient acouphénique ou hyperacousique ? »   Pour apporter un début de réponse à ces questions, une enquête Ifop-JNA a été réalisée en étroite collaboration avec la Fondation Pour l’Audition et avec le soutien du groupe APICIL. Elle sera présentée le 1er mars 2018 à l’Hôtel de Ville de Paris.   Pour tout savoir sur cet événement, rendez-vous sur le site de la JNA.

Journée de sensibilisation 2017

Sensibilisation au sein du groupe L’Oréal pour la Journée Nationale de l’Audition

Pour la deuxième année consécutive et à l’occasion de la Journée Nationale de l’Audition, la Fondation Pour l’Audition intervient au sein du groupe L’Oréal pour une action de sensibilisation sur la santé auditive. Le 9 mars dernier l’équipe de la Fondation Pour l’Audition, en lien avec l’équipe de la médecine du travail, s’est mobilisée pour sensibiliser les collaborateurs de cette multinationale, à la santé auditive. Au cœur d’un bel espace dédié aux échanges, l’équipe a proposé d’informer le public sur les bonnes pratiques à adopter pour préserver son audition, à l’aide de brochures, questionnaires et vidéos. Les collaborateurs de L’Oréal ont mis à l’épreuve leurs connaissances sur l’audition avec un questionnaire ludique dont il faut démêler le vrai du faux. Les réponses de celui-ci en ont étonné plus d’un. La présence d’un médecin ORL en internat à l’hôpital Rothschild a permis de répondre aux diverses questions d’ordre médical et scientifique. Par ailleurs, les personnes intéressées ont pu réaliser un test de repérage auditif, appelé le « test des trois chiffres », à l’aide de casques et de tablettes interactives, confortablement installées dans des fauteuils bulles. Celles souhaitant approfondir leur résultat ont pu prendre rendez-vous avec la médecine du travail de L’Oréal, auprès … Lire la suite

Diapositive1

Sortie de L’Audition pour les nuls

A l’occasion de la Journée Nationale de l’Audition qui fête ses 20 ans le 9 mars prochain, la Fondation Pour l’Audition s’est associée aux Editions First pour publier « L’Audition pour les nuls », écrit à 4 mains par Françoise Bettencourt Meyers et le Pr Bruno Frachet. « L’Audition pour les nuls » est un ouvrage qui permet, en toute facilité, de tout comprendre sur l’audition : comprendre le fonctionnement de l’oreille, comprendre les causes, mécanismes et diagnostics des surdités, savoir que faire quand on entend peu, mal… ou pas du tout, comment communiquer, etc.. En effet, les troubles de l’audition sont invisibles mais engendrent des conséquences pesantes pour ceux qui en souffrent, ils conduisent à un isolement social tant le fait de ne pouvoir communiquer naturellement est handicapant. Cet ouvrage décrypte à la fois les différents types de surdités, les bonnes pratiques pour entretenir son audition et les conseils pour entourer les malentendants. Cette nouvelle thématique traitée dans la collection « Pour les nuls » vise à rendre accessible à tous la compréhension des troubles de l’audition et les conduites à tenir. « L’Audition pour les nuls » est co-signé par Françoise Bettencourt Meyers et le Pr Bruno Frachet, chirurgien ORL à l’hôpital Rothschild, … Lire la suite